Je vois 2 tendances importantes se dessiner et accélérer :

1) Malgré l’échec de Copenhague, il reste évident que la maîtrise de la consommation d’énergie des produits reste une problématique qui tend à devenir majeure. Un industriel ne peut aujourd’hui se satisfaire d’un produit qu’il fabrique si celui-ci nécessite une forte consommation d’énergie pour son utilisation : il doit anticiper les futures réglementations, taxes, choix du consommateur, … Et la technologie Bluetooth 4.0 se positionne justement comme une technologie de communication à très faible consommation d’énergie, sur la foi du communiqué

2) Le nombre d’objets connectés augmentent et deviendront probablement la norme à court terme. Aujourd’hui nous avons déjà l’ordinateur, le boitier télé, le téléphone, certaines chaines Hifi, … Ces objets communiquent pour la plupart avec du Wifi, qui a l’avantage d’être le mode de communication sans fil des Box ADSL et de transmettre un signal plus rapide à plus grande distance. Mais la criticité des ondes WIFI (cf grenelle des ondes fin 2009), le développement du CPL ainsi que l’évolution régulière des Box ADSL pourrait remettre cela en cause. Il est donc important pour Bluetooth de se positionner sur ce marché dès maintenant avec un avantage concurrentiel certain sur la consommation d’énergie faible.

Cette annonce dans le sens de l’économie d’énergie peut sembler aujourd’hui originale, mais j’ai la conviction qu’elle va se révéler à court terme très pertinente. Parions que lors du prochain CES à Las Vegas de Janvier 2010, évènement incontournable pour le futur des nouvelles technologies, de nombreuses innovations seront autour de la consommation d’énergie.