Quel est ce lien ? Suite à l’envoi des internautes de leurs maquettes pour être visionnées ou écoutées par leurs pairs, une interface de vote permet de juger ces créations, et les médias les plus appréciés sont diffusés sur la radio NRJ, la chaîne de télé NRJ12 et les autres canaux de NRJ (mobile, Web, ..)

Deux initiatives proches ont notamment déjà vu le jour :

- « SFR Jeunes Talents » depuis août 2006 : les artistes en herbes peuvent envoyer sur la plate forme mobile ou Web leurs créations, les meilleurs contenus (élus par les internautes) étant mis en vente sur le portail SFR Music, et quelques artistes pourront même faire la première partie de grands concerts en 2007. Bilan de cette initiative sur le 2ème semestre 2006 : 6000 jeunes artistes inscrits, 10 000 titres déposés, 300 000 écoutes et 210 000 votes enregistrés.

- « Coming Next » organisée par Yahoo ! depuis le 1er juin 2006. Le concept est semblable à SFR et NRJ mais la cible est légèrement différentes puisque les artistes qui partagent leur production doivent déjà appartenir à un petit label indépendant ou une major, et ensuite une première sélection est faite par Yahoo !. Cette opération vise ainsi à augmenter la visibilité de ces artistes déjà « dans le circuit ». Les meilleurs artistes sélectionnés (4 par mois) sont soumis au vote des internautes et le meilleur de chaque mois pourra donner un concert dans la salle de Billard de l’Olympia.

Cependant il me semble que l’initiative de NRJ va plus loin avec la diffusion de masse sur les ondes et laisse entrevoir une cassure de la chaîne de valeur du métier des majors. Le rôle des maisons de disque est en effet bien sur l’édition et la production, mais il ne faut pas oublier que si les revenus partagés sont à ce point en défaveur de l’artiste (entre 7% et 15% pour l’artiste sur les revenus d’un CD dans les majors) c’est parce que les majors s’occupent en amont de la communication pour faire connaître l’artiste et en aval de la distribution du média.

Or dans le contexte du concours NRJ :

- la communication est gérée par NRJ, par la diffusion à l’antenne des morceaux élus. Cela est sans comparaison avec un PopStars ou un Star Academy dont les gagnants sont élus pour leurs personnalités et non pour leurs chansons. La diffusion sur NRJ permet au contraire de découvrir l’artiste (et peut être d’avoir un coup de cœur) sur une de ces chansons, ce qui rend son exposition médiatique plus naturelle
- Etant donnée que la distribution online prends aujourd’hui de plus en plus d’ampleur. certains artistes n’accepteront peut être plus de passer par une maison de disque pour distribuer leurs médias et iront directement négocier avec des distributeurs online (Apple, Fnac) ou des petits labels indépendants ayant une plate forme Web.

La question est ouverte : est ce que cette initiative (ainsi que les autres qui suivront probablement) ne changeront pas à terme le rapport de force entre les majors et certains artistes ?

Pour conclure, je tiens cependant à noter qu’un fort biais existe dans ce concours : ceux qui votent ne sont pas forcément ceux qui achètent... Certains chanteurs gagnants de la téléréalité de TF1 ou M6 en ont déjà fait les frais et ce biais se montrera d’autant plus fort sur Internet que le public qui vote est probablement le même que celui qui télécharge gratuitement les vidéos sur Internet sur des sites comme You Tube.

Alors, quel succès et surtout quel modèle de revenus connaîtront ces artistes projetés sur le devant de la scène par NRJ ? A suivre …